Je traduis : « Piensa en mi »

Je traduis : « Piensa en mi ». C’est bien « Pense en moi » et non le contresens, aussi habituel que maladroit, « Pense à moi ».

Tu sais bien que je désire que tu penses en moi ; que ta pensée soit tout entière absorbée par la mienne et y trouve sa propre plénitude en même temps que la mienne.