Notre but

L’article programme de Jean Jaurès à la Une du premier numéro de l’Humanité, « journal socialiste quotidien », paru le lundi 18 avril 1904. Le titre même de ce journal, en son ampleur, marque exactement ce que notre parti se propose. C’est, en effet, à la réalisation de l’humanité que travaillent tous les socialistes. L’humanité n’existe point encore ouLire la suite « Notre but »

Il faut faire ce qu’il faut avec la police, il faut lui donner de la gnôle

Dans ses Mémoires, Maurice Grimaud rapporte une discussion à laquelle il a assisté le dimanche 19 mai [1968] à l’Élysée entre le général de Gaulle et le ministre de l’Intérieur Christian Fouchet : — Mon Général, il faut que vous sachiez que les forces de l’ordre sont traumatisées. — Mais Fouchet, « traumatisées », qu’est-ce que ça veut dire ? EhLire la suite « Il faut faire ce qu’il faut avec la police, il faut lui donner de la gnôle »

Voix intérieures

Que se disent donc les gens qui, dans le métro, semblent perdus dans leurs rêves ? Wim Wenders et Peter Handke le disent et l’imaginent. Leur film, « Les Ailes du Désir », donne une séquence éloquente de ces monologues intérieurs. À la page 36 du livre qui publie le découpage du film, on lit cette rêverie surLire la suite « Voix intérieures »

A .XV. cols l’ad fraite e perdue

La bataille est merveilleuse et confuse!Le preux Roland ne s’en effraie pas,Tant que le bois dure, il va de l’épieu.À quinze coups, il le rompt et le perd.Il tire alors Durandal, son épée.Il éperonne et va frapper Chernuble La chanson de Roland (3e édition)traduite du vieux français par Adolphe d’ AvrilLibrairie de la Société BibliographiqueParisRueLire la suite « A .XV. cols l’ad fraite e perdue »

rien [n’est] plus difficile que de rendre heureux un homme qui se sent fautif

Quoique rien ne soit plus difficile que de rendre heureux un homme qui se sent fautif, la comtesse tenta cette entreprise digne d’un ange. Honoré de BalzacLe Lys dans la valléeP. 1011 de l’édition de la Comédie humaine dans le bibliothèque de la Pléiade (Tome IX). En un jour, elle devint stoïque. Après être descendueLire la suite « rien [n’est] plus difficile que de rendre heureux un homme qui se sent fautif »

Intuition

Nul ne sait comment faire la lumière sur toutes ses intuitions; la meilleure méthode introspective consiste à utiliser ses « impressions », ou une « méta-intuition » (intuition sur des intuitions » comme guide et à essayer de décrire ce que l’on croit être ses intuitions. Mais le résultat ne sera qu’une approximation grossière de la véritable complexité des méthodesLire la suite « Intuition »

Justice ?

« J’accepte finalement de parler ici mais c’est uniquement parce que ce tribunal est présenté comme public et que les débats sont censé y être oraux. Les écrits, les fichiers numériques, etc. sont théoriquement tenus à distance car susceptibles d’avoir subi des modifications, dues au temps qui passe ou aux manœuvres qui les dépassent. Cependant, jeLire la suite « Justice ? »

1953

Loin de cette extrémité de la rue de Courcelles et de Saint Philippe du Roule, l’année où ce vaste édifice fut achevé, un monument de barbarie tombait. 1953 et son 5 mars sont marqués pour longtemps par la mort de Staline, à Moscou, URSS. Dès l’annonce du trépas, tant attendu par les uns et tantLire la suite « 1953 »

Avis sur les élections

L’époque est prochaine où les descendans des Francs Peuple-frère et Peuple libre, recouvrant leurs droits violés depuis tant de siècles, vont enfin élire pour la première fois des représentans chargés d’émettre en leur nom leur volonté. Cette époque si neuve dans les fastes de notre Europe moderne exige une réunion vigoureuse et fraternelle pour pourLire la suite « Avis sur les élections »

le sentiment d’un destin à accomplir

Vois-tu, lorsqu’il n’a rien à faire, Nessim n’est plus rien ; il perd absolument toute saveur et il n’a plus de goût pour rien. Et il perd alors tout pouvoir d’intéresser une femme, de l’émoustiller. En un mot, c’est le parfait idéaliste. Lorsque le sentiment d’un destin à accomplir le dévore, il devient vraiment splendide.Lire la suite « le sentiment d’un destin à accomplir »