Place Dauphine, dans un triangle sensuel

Si la place Blanche a mauvaise mine, paraît-il, la place Dauphine offre des petits matins radieux. L’hôtel Henry IV ouvre sur l’aube une porte accueillante. Alors il revient au passant que plusieurs auteurs ont éprouvé que cette place était « le sexe de Paris ». Pour ressentir à votre tour cette impression, dirigez son regard vers laLire la suite « Place Dauphine, dans un triangle sensuel »

Les étages domestiques de la rue Drouot

De l’or au zinc, le peuple des métaux répand des fastes inattendus près de l’hôtel des ventes. Rien ne va plus dans les étages supérieurs où sont adjugées des chambres précaires. Là, un confort incertain et des lieux d’aisance qui soulignent la gêne de leurs habitants calmes, surplombe le commerce des œuvres de grands artistesLire la suite « Les étages domestiques de la rue Drouot »

Rue Saint Benoît, une librairie aléatoire

Dans la vitrine, un jour, un carré rouge retient le regard de qui passe par là, dans la rue Saint Benoît. Un coup de dés jamais n’abolira le hasard Alors on entre car on cherchait depuis longtemps ce livre improbable que Mallarmé n’eut pas le temps de contempler des ses yeux vivants tel qu’il l’avaitLire la suite « Rue Saint Benoît, une librairie aléatoire »

Les Grandes Ondes du passage Choiseul

En entrant dans le passage Choiseul, comment ne pas être gagné par une sorte de nostalgie ? Des splendeurs passées retiennent l’œil du passant, le conduisent vers ses souvenirs.  Au 11, une « boutique de jolies trouvailles » rassemble, autour de sa belle et jeune antiquaire, des objets recherchés, des bijoux chargés des pensées des femmes qui lesLire la suite « Les Grandes Ondes du passage Choiseul »

Les pompiers de la rue de Sévigné

Devant la caserne des pompiers, un vestige. Ces bornes ornaient jadis les rues de Paris, alternant avec celles, bleues, de la police. Le téléphone était rare et jamais mobile. Dans la rue de la marquise, Marie de Rabutin-Chantal, il fallait bien qu’il y eût quelque trace d’un passé révolu. La caserne et son emblème paraissentLire la suite « Les pompiers de la rue de Sévigné »